Publié Atelier FIG 2016 : Les conséquences du changement global sur le littoral belge

Atelier FIG 2016 : Les conséquences du changement global sur le littoral belge

Description
L'étude de cas présentée ici traite de l'exposition du littoral belge au risque de submersion marine.
Clin d'œil au pays étudié, le document d'accroche est extrait d'une bande dessinée. Dans Les Portes du Possible, B. Peeters et F. Schuiten imaginent, sous la forme d'un article de presse, la Belgique en 2038. « Le nouveau climat belge rappelle fortement celui qui baignait naguère la Provence-Côte d'Azur. » Avec la montée des eaux, les baignades sur le littoral sont interdites mais les plages artificielles se multiplient dans les grandes villes. La question de la pertinence de ce scénario est posée aux élèves. Dans les deux classes concernées, la moitié des élèves ont estimé l'hypothèse crédible. Il s'agit donc de confronter la proposition des deux bédéistes belges à des données numériques pour répondre à la problématique suivante : « Dans quelle mesure l'accélération du réchauffement climatique accroît-elle l'exposition du littoral belge au risque de submersion marine? Quelles adaptations sont envisagées ?  »
Lors de la première séance, la montée des eaux sur le littoral belge d'ici la fin du siècle est modélisée. Les élèves consultent deux sites faisant appel à des données différentes et comparent les résultats. C'est ainsi l'occasion de se questionner sur la fiabilité des données.
Dans un second temps, l'exercice consiste à lister les conséquences d'une montée des eaux sur le littoral belge et à prendre connaissance des politiques de prévention mises en œuvre à l'aide d'un Padlet (mur collaboratif) et du SIG de l'atlas côtier belge.
La troisième séance est consacrée à la réalisation d'un croquis de synthèse commenté dans un article de presse.
Discipline
Histoire / Géographie
Académie
Académie de Rouen
Mots-clés
FIG
Date de mise à jour
22 octobre 2016
Niveau
Niveau éducatif
2de générale et technologique